Champs de blé avant la récolte 2020

Les tendances de la récolte 2020

Ce sera la 3ème plus faible récolte nationale de blé tendre en vingt-cinq ans. Les rendements sont en forte baisse et le seuil des 30 millions de tonnes n’a pas été dépassé. Une chute de près de 26% par rapport à l’an dernier puisque la moisson atteignait les 39 millions de tonnes.

La Beauce n’a pas non plus été épargnée avec une baisse des rendements de 17 à 30%. Le premier constat montre une grande disparité dans la production.  Dans un rayon de 50 km, on peut constater des différences de comportements d’une même variété de blé. Malgré tout, les résultats des analyses sont encourageants.

CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES

Cette nouvelle campagne 2020 a connu des conditions météorologiques très atypiques : les fortes pluies de l’automne (lors les semences) à l’hiver cumulées à la longue période de sécheresse des beaux jours ont largement nuit à la récolte du mois de juillet qui a connu des rendements très faibles.

AU LABO

Le taux de protéines est sensiblement inférieur de 0.3 à 0.5 % et se situe aux alentours de 11.70% au lieu de 12.20% l’année dernière. Les temps de chute d’Hagberg sont également en légère diminution. 

AU FOURNIL

L’hydratation reste stable voire légèrement inférieure d’un point. Au pétrissage, nous observons un lissage plus rapide qui pourrait entraîner une baisse du temps de pétrissage d’une à deux minutes. Lors du façonnage, l’extensibilité des pâtons est satisfaisante. La pâte présente une tenue et tolérance correcte lors de l’apprêt et lors de la mise au four. L’aspect des pains est de bonne qualité malgré une grigne plus discrète. 

BLÉS ÉCORESPONSABLES

Concernant les blés écoresponsables, les résultats des premiers échantillons sont sensiblement identiques à ceux de l’année dernière et nous permettent d’envisager l’incorporation dans nos mélanges très rapidement. La culture de ces blés écoresponsables continue avec nos partenaires agricoles et institutionnels et nous sommes engagés sur 1500 à 2000 tonnes pour l’été 2021.

GRAINES ANCIENNES

Au même titre que les blés conventionnels, les Graines anciennes ont largement été touchées par des conditions climatiques très variables de cette année culturale.

Les semis ont été tardifs et se sont déroulés en plusieurs fois en raison de la pluviométrie très importante d’octobre dernier. La sècheresse des mois d’avril et mai a permis d’éviter certaines maladies et de faciliter la récolte. Malgré la grande hétérogénéité de la production, les résultats sont encourageants et nous avons de très beaux succès sur les seigles.

Une gamme de farine Graines anciennes est en cours de création et verra le jour à l’hiver prochain. Bien évidemment, l’expérimentation sur notre plateforme de Brou continue pour développer ces nouvelles farines grand cru.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *